Avec une journée de retard, j'honore enfin le défi recyclage de Couds toujours... tu m'intéresses ! Mon défi est pourtant cousu depuis jeudi, mais impossible de trouver quelques minutes dans ce week-end du 14 juillet pour rédiger cet article. Il faut dire que notre programme ponctué de repas en famille, feux d'artifices, fête de village, visite du zoo de Beauval et de balades était bien plus alléchant !

Lors de la dernière édition du défi recyclage de Johanne, j'avais commencé le recyclage de housses de chaises. J'en avais alors transformé une en petit pantalon pour Juliette, et il m'en restait trois à utiliser. Vous aviez été nombreuses à me suggérer des idées de recyclage (merci !!), et j'avais choisi de transformer ces trois dernières housses en salopettes pour Juliette et Arthur. Mais mes plans se sont vite vus chamboulés. En effet, le petit pantalon bordeaux sort toujours de la machine à laver complètement froissé, et c'est une véritable horreur de le repasser pour lui redonner une allure portable. Je ne me voyais pas m'acharner sur mon fer à repasser avec deux vêtements supplémentaires, j'ai donc cherché une idée d'accessoires pour transformer le reste de ces housses (parce que, même s'il est horrible à repasser, il faut bien admettre que le tissu reste de bonne qualité et que la couleur ne bouge pas au fil des lavages).

Je n'ai pas eu si longtemps que ça à chercher mon idée. En effet, je commence (déjà) à préparer ma reprise du travail en septembre (ne m'en parlez pas trop, ça me déprime d'avance !). Comme je vais commencer une heure plus tôt qu'avant mon congé, la nourrice (on retrouve notre chère tata Patou, à ma plus grande joie et celle de Juliette !), préparera sûrement les enfants certains matins. Du coup, je voulais un sac distinct du sac à langer d'Arthur pour y glisser les tenues du jour. J'ai donc utilisé la deuxième housse de chaise bordeaux, auquel j'ai associé un coton aux petits hiboux (le coupon que Patricia nous a acheté pour le Bai Jia Bei d'Arthur). Pour le modèle, je suis repartie sur mon patron de cabas amélioré, déjà cousu à maintes reprises. Voilà ce que ça donne :

IMG_1477

IMG_1478

IMG_1479

IMG_1480

IMG_1481

Comme il me restait une mini chute de tissu, j'ai décidé de coudre une petite trousse de toilette assortie pour mettre le nécessaire de Juliette :

IMG_1484

IMG_1486

IMG_1487

Et puis je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai décidé de transformer les deux housses oranges en deux autres versions de cabas... Le premier est uniquement coupé dans une des housses, en jouant sur les flex. Le passepoil est fabriqué avec les chutes de la housse bordeaux :

IMG_1462

IMG_1463

IMG_1464

IMG_1467

IMG_1465

IMG_1466

Et celui-là, que je vous propose de gagner, parce que je me suis rendue compte que j'ai complètement zappé mon 4ème anniblog en avril (mea culpa !). Si il vous plaît, il vous suffit d'indiquer "je joue" dans un commentaire sous ce billet. Je tirerai au sort la gagnante le 1er août.

IMG_1469

IMG_1470

IMG_1472

IMG_1473

IMG_1476

IMG_1474

IMG_1475

Pour conclure ce billet, je vous mets tout de même une photo des housses avant transformation (je sais, j'aurais du commencer par ça !).

IMG_1453

Et une dernière photo de ce trio de cabas !

IMG_1461

Merci Johanne de nous aider à trouver la motivation de puiser dans notre stock de tissus à recycler !

 

EDIT DU 1ER AOUT :

Tout d'abord, permettez moi de vous dire un immense MERCI pour tous vos gentils messages sur ce billet ! S'il semble que certaines ne reçoivent mes newsletters qu'aléatoirement, je me suis rendue compte en voulant procéder au tirage au sort que je n'ai pas reçu tous vos commentaires dans ma boîte mail. Je m'excuse donc auprès de celles à qui je n'ai pas envoyé de remerciement individuel, mais je vous assure que je vous ai toutes bien lues ici, et ce, avec un immense plaisir !

Bon, passons aux choses sérieuses : je suis sûre que vous voulez toutes savoir qui est la gagnante du sac cabas aux plumes. Vous étiez 41 à vouloir participer au tirage au sort, et c'est Random qui a désigné la gagnante... Il s'agit de

Au pays des Ouistitis

Bravo à toi, j'attends ton adresse postale en privé (je dois l'avoir quelque part, mais c'est tellement le bazar chez moi en ce moment, que ça ira sans doute plus vite que tu me la renvoie !).

Je suis désolée pour les autres, mais ne vous inquiétez pas, j'ai prévu un nouveau petit concours à le rentrée !