Les Créations de Ta'Thilde

24 juillet 2014

Vide Armoire

Parce qu'en plus de destocker mon armoire de tissus, je voulais aussi faire de la place dans ma bibliothèque... Je viens de créer un blog exclusivement reservé à la revente des livres et patrons dont je ne me sers plus. J'ai fait un premier tri ce week end, mais j'approvisionnerai régulièrement ce blog...

Si ça vous intéresse, c'est par ici que ça se passe :

Ta'Thilde vide son armoire

A bientôt pour de nouvelles créations !

Posté par Ta Thilde à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juillet 2014

Bébé beatnik

La pauvre Juliette vient d'être le nouveau cobaye de mes délirs couturesques... J'ai craqué chez Ma Petite Mercerie sur un jersey à fleurs ultra-coloré, à la limite du psychédélique. Je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer une robe pour la missounette, une robe pleine de pep's et ultra confortable. Je vous l'ai déjà dit, j'aime le jersey pour les bébés et les enfants : c'est super agréable à porter, et très facile à entretenir, bref, j'ai vraiment envie de me perfectionner dans la couture de cette matière.

J'ai donc acheté mon coupon de jersey, en l'associant avec un uni violine pétant (quitte à faire dans la couleur, autant y aller jusqu'au bout !) et fouillé dans mes magasines Ottobre pour trouver un modèle qui irait bien. J'ai jeté mon dévolu sur une robe à mancherons du magasine enfants de ce printemps, accompagnée d'un legging court. Ce sont les mancherons qui m'ont fait craqué pour cette robe, et pourtant, vous verrez, ils ne sont pas présents sur ma version... Je les ai pourtant coupés, préparés, mais je les ai complètement oublié au montage ! Je m'en suis aperçue une fois la robe terminée ("tiens, c'est quoi ces pièces sur mon bureau ?"), et je n'ai pas eu le courage de tout démonter pour les incorporer ! La réalisation en a été d'autant plus rapide, en une soirée l'affaire était dans le sac, au final ce qui m'aura demandé le plus de temps a été d'apprivoiser la pose de bord côte, une première pour moi.

Le legging a été lui aussi très rapide à monter, la seule chose qui m'ait posé problème, ce sont les appliqués. En effet, ça gondole sur mon jersey, ma tension de fil a pourtant l'air bonne, si quelqu'un a une astuce, je suis preneuse (pour les précisions techniques, je les ai réalisé en utilisant du vliesofix, et je les ai cousu avec un point zig zag élastique car ils sont placés sur les genoux).

Allez hop, trêve de blabla, voici les photos pour illustrer tout ça... Je vous préviens, ça pique les yeux !

IMG_3862

Les détails de la robe :

 

IMG_3863IMG_3864

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai hésité à ajouter un appliqué Peace and Love sur la robe, mais je me suis dit que ce serait peut être un peu trop pour le coup...

 

On passe au legging :

IMG_3865IMG_3867

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les appliqués se retrouvent vraiment trop haut, je n'ai pas revérifié mais je me suis sûrement trompée en recopiant mes repères...

Et sur la missounette :

22 Juillet (2)

22 Juillet (4)

Même si c'est un chouilla grand, elle est hyper à l'aise dans sa tenue... et c'est un critère primordiale quand on fait ses premiers pas <3

22 Juillet (13)

22 Juillet (15)

Ah là là, j'ai hâte de la voir là-dedans sur la plage !

**********

Cahier technique :

* Robe Giant Apple et legging Soccer Player du magasine Ottobre 03/2014, réalisés en 80 cm

* Jersey Neon animal multi, jersey uni violine et bord côte blanc Ma Petite Mercerie

Posté par Ta Thilde à 10:23 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2014

Quand la blogo et la vraie vie se rencontrent

J'adore les échanges et les partages que la blogo offre... Mais alors quand tous ces échanges virtuels se transforment en vraie rencontre, alors là, c'est plus que génial !

Et c'est la chance que nous avons eu, ce dimanche. Nous avons rencontré Mathilde, de 3M et Cie, et sa petite famille. Nous avions prévue une sortie avec nos deux petites familles dans un parc zoologique. Mais nous avons du renoncer (pour cette fois du moins) à cette sortie à cause de la météo... Alors Mathilde et sa famille nous ont gentilment accueilli chez eux.

Je dois bien avouer que j'ai eu le trac tout le long du trajet ! Mais une fois arrivés, tout s'est fait très naturellement ! Le mari de Mathilde nous a accueilli, j'ai découvert le visage de Mathilde et des ses deux fripouilles, et très franchement, les quelques heures que nous avons passé là-bas sont passées vraiment trop vite ! Tout s'est fait très naturellement, c'était vraiment une superbe rencontre...

Et qui dit rencontre entre blogueuse, dit forcément cadeaux home made. Nous avions décidé des modèles à l'avance : je devais coudre un sarouel Ankaa à sa minie, et Mathilde me réalisait en échange une barbot'robe pour Juliette.

Pour mon ankaa, il m'a été facile de trouver les couleurs, puisqu'avec Mathilde nous avons les même goûts. Je suis donc partie sur une base unie violette (une horreur à photographier, Mathilde n'a pas réussi à faire mieux que moi !), et j'ai réalisé la patte décorative avec les restes de l'Alula de Juliette (que Mathilde avait bien aimé, je me suis réfugiée dans les valeurs sûres !), agrémentés d'une batiste Frou-Frou. Les coutures sont réalisées en fil rose bonbon.

Je n'ai pas eu tellement de temps de photographier ce sarouel : je l'ai pourtant réalisé à temps, mais dès que j'avais un moment de libre, il pleuvait, et je n'arrivais pas à obtenir le rendu souhaité sur mes photos. J'ai tout de même retrouvé quelques photos sur mon appareil, voilà ce que ça donne :

IMG_3852

IMG_3795

IMG_3820

IMG_3824

Ce modèle ne rend vraiment pas super sans joli mannequin, mais il a été très bien présenté par la minie de Mathilde, filez vite voir par ICI !

Nous avons en échange de ce sarouel reçu une sublime barbot'robe, accompagnée d'un superbe bavoir assorti :

IMG_3892

Cette barboteuse je l'aime d'amour, elle est superbement bien réalisée, les tissus sont d'une harmonie parfaite et sont tout simplement magnifiques... Et alors, qu'est ce que je craque de voir ma Juliette dedans, regardez plutôt :

IMG_3894

IMG_3900

IMG_3901

IMG_3903

Et pour courronner le tout, nous avions aussi prévu un échange de fournitures. Je n'ai même pas pensé à photographier ce que j'ai offert à Mathilde, mais heureusement, elle l'a fait et vous en a mis quelques photos sur son blog. Pour ma part, j'ai reçue une jolie valisette garnie de serpentines, de jolis rubans, d'une bobine de fil dégradé, d'une attache cartable (qui va bientôt m'être utile), de pressions Kam (j'ai même découvert les pressions gravées, je suis absolument fan...), et d'un magnifique coupon de tissus (je suis à la recherche d'un joli modèle pour l'utiliser). Sur la photo, il ne manque que les bonbons, engloutis dès notre retour à la maison :

IMG_3888IMG_3890

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette rencontre a été juste magique et exceptionnelle ! Nous avons passé un très bon moment, mon mari a apprécié cette rencontre (j'avais un petit peur qu'il s'ennuie, mais bon, il faut dire qu'avec Mathilde on les a épargné et on n'a pas trop parlé tissus !), les poulettes de Mathilde sont adorables, c'est vraiment quelque chose à refaire ! Et je suis contente, car mon mari s'est aperçu qu'en fait, je n'ai pas beaucoup de tissus !

Et allez, juste parce que je n'y résiste pas, je conclue là dessus :

 IMG_3908

Arghhh, je craque !!!!!!!!!

**********

Cahier technique :

* Patron du sarouel Ankaa, tiré du livre "Grains de couture pour enfants" d'Ivanne Soufflet (réalisé en largeur 2 ans et longueur 4 ans, mais le 2 ans tout court aurait suffit...)

* Coton violet Les Coupons Saint Pierre

* Cotons Dumb Dot Princess (Mickael Miller) et Shaded Chevron Grape (Riley Blake) Ma Petite Mercerie

* Batiste rose étoiles fuschia Frou-Frou La Farandole des Tissus

11 juillet 2014

Tenue de tous les jours

Juliette n'est pas une enfant qui manque de vêtements. Je pense même qu'elle en a dans sa taille beaucoup plus que je n'en aurais jamais dans ma vie ! Et depuis son anniversaire, la penderie est même pleine à craquer de tout un tas de petites robes et de petites tenues toutes plus jolies les unes que les autres. Mais voilà, entre les choses qui ne sont pas de saisons, les petites tenues toutes fragiles ou toutes blanches, et bien j'ai souvent du mal à habiller la miss pour l'emmener chez la nourrice. En effet, Juliette ne marche pas encore, mais se déplace depuis plusieurs semaines sur les fesses. Cela pose de sérieux problèmes niveau vestimentaire : le blanc se retrouve tout taché, si elle porte une robe ou un short trop court je la récupère avec les cuisses toutes rouges lorsqu'elle joue dehors, les étoffes trop fines sont souvent déchirées (d'ailleurs, elle m'a déchiré sa robe Alula...), et ses jeans et pantalons sont souvent bien trop chaud. Bref, il me fallait des petites tenues toutes simples, rapides à faire, qui ne craignent rien, pour que Juliette puisse s'éclater sans se préoccuper de ses vêtements... Et qu'en cas d'accident ça ne me fasse pas trop mal au coeur ! 

IMG_3737

Je suis partie sur le patron du pantacourt Saki de mon livre fétiche "Esprit kimono pour les petits" de ZazoBouzi. J'avais eu l'occasion de le tester , ce modèle a donc été très rapide à coudre (à peine une soirée). Le plus long aura sans doute été la couture des passants de ceinture, et encore, j'ai triché en utilisant un ruban qui m'avait été offert par Stéphanie dans le cadre du Swap "Le père noël est une ordure". Vous le verrez sur les photos portées, il est encore un peu long, mais il pourra au moins lui servir tout l'été et en début d'automne...

IMG_3740

IMG_3741

IMG_3742

J'ai accompagné ce pantacourt d'un T-Shirt du commerce, que j'ai customisé avec les tissus utilisés pour le pantacourt, histoire de camoufler une vilaine tache de framboise.

IMG_3738

IMG_3739

Cet ensemble est vraiment facile à vivre : le pantacourt est idéal car le matin il fait souvent trop frais pour avoir les gambettes totalement à l'air, et ça reste quand même assez léger pour les après-midis ensoleillés. Et avec sa couleur foncée, ça ne craint pas les taches !

IMG_3744

IMG_3746

IMG_3747

IMG_3750

IMG_3751

Cette tenue était censée être la première d'une longue série de vêtements basiques... Et puis le temps m'a manqué, je suis passée à d'autres projets.. Alors, honte à moi, je lui ai acheté des basiques aux soldes pour les autres jours de la semaine !

**********

Cahier technique :

* Pantacourt et ceinture Saki tirés du livre "Esprit kimono pour les petits" de ZazoBouzi, réalisé en 18 mois.

* Gabardine grise qui venait de chez Cousette, et coton violet à fleurs de chez Bouillon de couture

08 juillet 2014

Opale à quatre mains...

Nous vous l'avions annoncé avec Mathijuna, une nouvelle séance de couture en duo était programmée pour ce début de mois de Juillet. Le modèle était tout trouvé, puisque nous avions toutes les deux craqué sur la robe Opale du livre "Grains de couture Hommes & Femmes" d'Ivanne Soufflet. 

Cette nouvelle séance couture a débuté lundi. J'ai pas mal enquiquiné Mathijuna avec mes choix de tissus : je voulais réaliser ma robe en violet, sauf que quand j'ai reçu mon coupon, ce n'était pas du tout la couleur que j'imaginais ! Heureusement, dans ma commande, il y avait également un coupon de coton satiné blanc, et sur les conseils de Mathijuna, j'ai décidé de le teindre. J'ai choisi une teinture "Fruit des Bois", qui étaient sensée me donner quelque chose entre le rose et le rouge. Bon, au final, c'est bordeau qu'est ressorti mon tissu, mais ce n'est pas grave...

Comme pour la première fois, nous avions fait en sorte de découper nos tissus avant, histoire d'être vraiment opérationnelles dès le lundi. Enfin... Mathijuna a du en redécouper une partie le lundi, mais ça, je lui laisse le soin de vous le raconter... ou pas ! Nous avons fait une petite séance d'un peu plus d'une heure le matin. Cela m'a juste laissé le temps de préparer mon devant haut, il faut dire qu'avec ses petites découpes et le passepoil que j'ai voulu rajouter, ça m'a demandé un petit peu de patience. Quand j'avais fini mon devant haut, Mathijuna l'avait elle déjà cousu à sa jupe, et avait déjà réalisé tous les plis creux du modèle. J'ai essayé de la rattraper en début d'après-midi, mais en vain ! Mathijuna m'a envoyé la photo de sa robe entièrement montée, alors que moi je commençais seulement à pouvoir réaliser mon premier essayage !

Et là, ça a été le drame... Mon encolure baillait de partout ! Mais pas un petit baillement hien, un truc vraiment bien prononcé et disgracieux. J'étais vraiment déçue, car j'avais apporté beaucoup de soin à toutes mes finitions, et en plus, je ne savais pas comment rattraper la chose. Heureusement, Ivanne elle-même est venue directement à mon secours suite à un appel à l'aide sur Instagram. Sous ses bons conseils, je me suis retrouvée à déjeuner en tête à tête avec mon découd-vite mardi midi, pendant que Mathijuna réalisait ses ourlets de finitions. Mardi soir j'ai pu attaquer les modifications de mon encolure : j'ai triché au niveau des empiècements, redessiné la parementure du devant en V (je me suis dit que, quitte à redessiner, autant apporter un petit peu de fantaisie, d'autant que je ne voulais pas du col claudine), j'ai réalisé deux petites pinces au dos, mais je trouve que même avec cette modificiation ma goutte supérieure ne me colle pas assez...

Mercredi ma robe était de nouveau portable, mais loin d'être aussi jolie et bien finie que je l'espérais. Come je m'étais lancée dans cette couture avec Mathijuna, je me suis sentie obligée de terminer ma robe (je pense que je ne l'aurais pas fait sinon...), et j'ai donc poursuivi le montage. J'ai posé ma fermeture avec mon tout nouveau pied pour fermeture invisible. Je ne remercierai jamais assez Anaey de m'avoir parlé de ce petit outil, c'est d'une grande aide pour de belles finitions ! D'ailleurs, il faut que je vous parle de ma fermeture... J'ai du faire trois mercerie avant de trouver une fermeture bordeau, et au bout de la troizième, la mercière m'en a sortie une de 22 cm. Je lui ai dit qu'il m'en fallait une de 40, mais elle m'a conseillé de la poser là où l'aisance était réellement nécessaire : au niveau des hanches. C'est donc ce que j'ai fait, et elle avait raison, c'est suffisant. Je voulais vous parler de cette astuce, qui peut parfois éviter de courir les merceries quand il nous manque quelques centimètres à une fermeture en stock...

J'ai procédé à mes ourlets de finitions jeudi soir, et j'ai réalisé les photos hier matin en intérieur, car le temps ne nous a pas permis de mettre le nez dehors du week-end...... Voilà donc ce que ça donne :

IMG_3789

IMG_3790

IMG_3791

IMG_3792

IMG_3793

 

IMG_3794

IMG_3808

IMG_3809

IMG_3810

IMG_3814

Pour conclure, je me suis beaucoup amusée à coudre avec Mathijuna, mais le modèle n'est à nouveau pas à la hauteur de mes espérances. J'ai beau trouver le livre d'Ivanne magnifique, je pense que ma morphologie n'est pas adaptée à ses modèles. Et je n'ai pas le niveau suffisant pour modifier moi-même les patrons, je ne pense donc pas tester de nouveau modèle féminin tout de suite... Je ne m'en sens tout simplement pas capable, même si beaucoup me font de l'oeil.

Ca me met un peu en rage d'ailleurs tout ça, car quand je vois la réalisation de Mathijuna, je me dit que c'est vraiment trop injuste ! Sans aucune retouche, sa robe lui va comme un gant, elle est à tomber dedans !!

Mathijuna, je te remercie infiniment de m'avoir soutenue et booster pendant ces deux séances couture, j'ai adoré travailler avec toi... Et ne t'inquiètes pas, on remettra ça... Mais pas tout de suite ;-)

**********

Cahier technique :

* Patron de la robe Opale, tirée du livre "Grains de couture Hommes & Femmes" d'Ivanne Soufflet (réalisée en 36)

* Passepoil aspect satiné Ivoire Ma Petite Mercerie

* Coton satiné blanc Les Coupons Saint Pierre, teint avec une teinture trouvée en grande surface

Posté par Ta Thilde à 10:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



04 juillet 2014

Papa Geek

Voilà un message que j'aurais du vous poster pour la fête des pères, mais le temps m'a manqué à ce moment là...

Lorsque Juliette est née l'année dernière, j'ai offert à mon homme une tablette. C'est un grand fan de nouvelles technologies, et je savais qu'il lorgnait sur ce genre d'objet depuis un moment. Et entre nous, cet achat n'était pas non plus totalement désintéressé, puisque le bureau de l'homme est au sous sol, avoir une tablette avec un accès internet me permettait de l'avoir plus souvent avec moi à l'étage !

Bref, cela faisait un an qu'il avait sa tablette, sans aucune housse de protection. Je n'en pouvais plus de le voir la trimballer partout à l'arrache, alors un soir, je m'y suis mise. Je n'ai pas suivi de tuto, je me suis juste inspirée d'une épingle pinterest pour réaliser mon patron. Rien de bien compliqué en soi, quelques rectangles assemblés de sorte à obtenir deux petites poches sur l'avant et une grande sur l'arrière. Une petite patte de boutonnage vient empêcher la tablette de se sauver par l'ouverture principale. En moins de deux heures, la tablette était joliment protégée :

IMG_3638

IMG_3639

IMG_3640

IMG_3642

 **********

Cahier technique :

* Patron perso

* Cuir anthracite Sweet anything

* Coton "Petits envahisseurs" de Timeless Treasures La farandole des tissus

Posté par Ta Thilde à 12:37 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 juin 2014

Opération destockage #6

La Fée Sanabosse nous avait proposé le mois dernier de faire une photographie de notre stock pour ce destockage de juin. J'ai trouvé cette idée amusante, voici donc mon petit stock de tissus (ne regardez pas le bazar, ça fait des semaines que je dois ranger à fond mon bureau...) :

IMG_3646

Ça parait un peu bordélique comme ça, mais je vous assure que je m'y retrouve : au dessus de l'armoire sont posées mes caisses avec toutes mes chutes destinées aux appliqués. Dans l'armoire, l'étagère supérieure accueille tous les tissus très épais : polaire, minky, molleton, velours... Sur l'étagère du dessous sont rangés quelques articles de mercerie (papier à patron, rubans en tout genre, élastiques, magasines...). Il y a deux cases qui accueillent les tissus un peu plus fun : les tissus à pois, étoilés, à fleurs, les tissus de créateurs... Ces cases commencent d'ailleurs à être bien remplies... Sous ces cases sont rangés les tissus unis et les faux unis. Et devant ces tissus sont sortis les tissus destinés aux projets à courte échelle. Sous cette étagère on retrouve tous les jerseys, mes restes de ouate et tout un tas de tissus unis ou très épais que je n'ai pas réussi à caser ailleurs (c'est donc l'étagère un peu fourre-tout). Et enfin, tout en bas, se trouve mes classeurs où sont rangés mes patrons déjà décalqués, une énorme boîte à outil dans laquelle sont rangées bobines de fils, des perles et tout un tas de bazar, la machine à biais, des boîte de boutons...

Comme vous le voyez, le stock est quand même assez conséquent (même si comparé à certaines, je suis une petite joueuse...). Je vous ai épargné mon stock de laine, puisque celui-ci dort au sous-sol dans une grande malle, je n'ai pas eu le courage de descendre photographier tout ça !

Bref, après avoir fait ce petit inventaire, j'ai eu envie de faire un destockage massif ce mois ci, et ce sont les bébés qui ont hérités de mes restes de tissus... J'ai cousu des petits accessoires pour Juliette et ses copains, rien de bien folichon, mais ça m'a amusé de coudre des petites choses rapides après le Bai Jia Bei...

On commence par un cadeau offert à l'occasion du premier anniversaire de notre neveu adoré, Nino. Déjà un an pour ce grand garçon, qui nous fait terriblement carquer avec sa bouille d'amour... Bref, pour Nino, j'ai cousu un autobus avec des tissus que vous avez eu l'occasion de croiser régulièrement par ici. Pour l'histoire, son papa travaille dans la société de bus de la ville de Tours, le petit Nino est donc condamné à recevoir des bus en cadeau dès que l'occasion se présentera ! Celui-ci a été réalisé dans les couleurs de la future chambre du petit cascadeur :

IMG_3458

Coussin bus tiré du livre "Tout un monde en couture pour nos petits lutins", de Cré-Enfantin

IMG_3462

IMG_3465

IMG_3468

Je l'ai customisé en insérant une sorte d'affiche de pub avec le prénom de son nouveau petit propriétaire. Le "i" est le logo de la société où travaille le papa :

IMG_3460

Ce petit coussin était tout simple et rapide à faire, mais il a fait son petit effet...

 

La suite a été remise au petit Paul, le fils de ma copine Camille. Il fallait que je me fasse pardonner d'avoir décommander un de nos dejeuners à la dernière minute, j'ai donc cousu un petit ensemble composé d'un pantacourt, d'un bandana anti-bavouille et d'un attache doudou.

IMG_3536

Comme je ne couds que très rarement pour des garçons, je me suis lâchée sur l'imprimé (ce tissu bolide avait été acheté pendant ma grossesse chez La Boîte à Malix, je ne savais alors pas si j'attendais une fille ou un garçon, mais quand un imprimé me plaisait, je ne pouvais pas m'empêcher de craquer !). Le coton kaki dormait dans mon armoire depuis... le lycée ! C'est un coton qui m'avait servi de doublure pour un de mes tous premiers sacs, que je cousais encore à la main.

IMG_3540IMG_3542

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pantacourt et ceinture Saki de mon livre adoré "Esprit kimono pour les petits" de ZazoBouzi.

IMG_3544

Comme tous les modèles de ce livre testé jusque là, ce modèle a été un petit bonheur à coudre. Ça se monte très vite, tout s'emboite très bien, et le résultat est vraiment très mignon. D'ailleurs, c'est sur, il y en aura une version pour Juliette ! Les parents de Paul ont beaucoup aimé ce pantalon, même la nourrice en est fan ! Il faut dire que pour avoir vu des photos du petit Paul dans son pantacourt, on ne peut que craquer de le voir habillé ainsi !

IMG_3545

 Modèle Sheriff et Hop de Vanessa Pouzet

IMG_3550IMG_3549

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me suis beaucoup amusée à coudre ce bavoir, c'était très rapide, fun, et le résultat est vraiment chouette ! Je n'ai jamais eu l'occasion de tester ce type d'accessoire pour Juliette, car même en sortant ses dents, elle ne bave quasiment pas (mais bon, elle râle beaucoup, fait des gros rhumes et pleure toutes les nuits quand ça perce, je ne sais pas ce que j'aurais préféré au final !). Je ne peux donc pas vous dire si c'est utile ou juste rigolo, Camille jugera elle-même.

Et enfin, un attache doudou a été cousu à la demande de Camille, car ils ont frôlé la catastrophe en se baladant en poussette l'autre jour... Il fallait donc trouver un moyen de garder doudou bien accroché à son petit propriétaire !

IMG_3537

IMG_3538

 

Et puis je ne pouvais pas laisser Juliette en reste après tout ça (même si, entre nous, elle ne manque de rien !). Je lui ai donc cousu des bavoirs à poches pour récupérer les petites miettes qui échappent quelquefois à ses petits doigts malhabiles. Je suis partie de ce tuto, que j'ai adapté à ma sauce : je n'ai pas cousu de biais sur tout le tour, et ai utilisé de l'éponge plutôt que du tissu enduit :

IMG_3725

 IMG_3726

C'est un modèle que je voulais tester depuis longtemps, mais je n'en ai cousu que trois pour le moment, car je reste un peu sceptique quand à leur utilisation :  je trouve que les poches ne tiennent pas bien en place. Cela vient surement de mon tissu utilisé, l'éponge étant beaucoup plus épaisse et plus lourde que l'enduit... Je suis tentée de coudre les pinces entièrement plutôt que de les faire tenir uniquement avec des pressions, mais j'ai peur que ça complique le lavage... Bref, nous verrons après plusieurs repas et tournées en machine ce que ça donne...

 

Bon, je vous laisse là, avec mon armoire légèrement allégée, et je file voir le stock des copines : 

- La Fée Sanabosse

- Les crochets de Kthylee

- Clochette Bricole 

- Elo et sa Tribu

- L'atelier de Mathijuna

- Coeur de Tribu

- La Fabrique à bonheur

- Scrap'A'Boom

- La Mode selon Chouchou

 

Et les nouvelles destockeuses :

- Buzz la fée

- Elisabeth, de Le Chat et la Marmotte

- Les Bricouderies de Pénélope

 Et comme je vous l'ai déjà dit, je parie que je suis dans les plus raisonnables :-)

22 juin 2014

Quartz à 4 mains

Cela faisait longtemps qu'avec Mathijuna on parlait de faire une petite couture en duo... Et puis au fil des discussions, on s'est rendu compte qu'on avait toutes les deux acheté le livre de d'Ivanne Soufflet "Grains de couture Hommes & Femmes", et qu'on avait envie de tester les même modèles. Il ne nous en aura pas fallu plus pour nous motiver, et c'est sur le modèle Quartz que nous avons décidé de nous pencher en premier.

Cette couture en duo a vraiment été géniale ! Il y a d'abord eu la quantité inavouable de mails pour nous décider sur nos tissus. Puis nous avons décidé d'échanger nos numéros, pour plus de réactivité (et pouvoir s'embetter deux fois plus vite !). Nous avions fixé la date du début des hostilités à lundi dernier. On avait convenu que tous nos tissus soient découpés et prêts à être assemblés pour le jour J, ce qui n'aura pas été si aisé que ça avec mon frère à la maison...

Lundi matin tout était finalement prêt, mais ma missounette était malade. Mathijuna a donc commencé toute seule en éclaireur, et je l'ai rattrapée en fin de matinée. J'avais décidé de réaliser ce top en variante dos nu. Malgré une prise de mesures scrupuleuse, au premier essayage de l'empiècement du haut, ça a été le drame : ça baillait de partout ! J'aurais pu réduire cet empiècement, mais j'ai eu peur qu'à trop réduire, je sois obligée de me contorsionner dans tous les sens pour l'enfiler... Après pas mal d'hésitations, et sous les encouragements de Mathijuna, j'ai donc décidé de mettre un élastique dans le dos, histoire que tout reste quand même bien en place.

Une fois ce sort fait à l'empiècement, j'ai pu finaliser le montage de ce top en fin d'après-midi, quand Mathijuna avait elle déjà fini et m'avait narguée avec ses photos de sa superbe réalisation ! J'ai réalisé ce modèle en crépon comme il était présenté dans le livre, car j'adorais la fluidité et la legereté de ce tissu. Je n'ai donc pas réduit l'ampleur de mon dos et de mon devant bas, pensant retrouver le même tombé que sur le livre. J'ai fait toutes mes finitions (sauf l'ourlet de bas) avant même de l'essayer une dernière fois, tellement pressée de pouvoir le terminer et d'envoyer moi aussi ma version à Mathijuna. C'est une grosse erreur de ma part, je le sais bien : j'ai l'impression d'être une montgolfière avec ce haut, le tombé n'est pas du tout celui que j'imaginais. En plus, le crépon, même de couleur foncée, reste transparent, je me suis demandée si j'allais réellement pouvoir porter ce haut sans soutien-gorge (pas tellement compatible avec le dos-nu !).

Bref, lundi soir, découragée, j'ai laissé mon top de côté. De toutes manières je savais que je ne pourrais pas le terminer le jour même puisque j'attendais de recevoir les nouveaux couteaux de ma surjeteuse, qui avait décidé de ne plus couper mes tissus, pour pouvoir réaliser mon ourlet roulotté.

Mardi soir, après ma corvée de repassage, je suis retombée sur mon petit haut. Je savais que si je lui laissais cette amplitude, je ne le porterai jamais. Je n'ai pas eu le courage d'user du découd-vite de peur d'abîmer mon crépon si fragile, mais j'ai décidé d'enlever un peu d'amplitude en rabottant mes côtés. J'ai aussi rajouté un petit bandeau de doublure pour cacher entièrement la poitrine. L'effet montgolfière est toujours là, mais est légèrement moins prononcé qu'au début, et le haut a perdu de sa transparence.

Et jeudi soir, j'ai trouvé mes nouveaux couteaux de surjeteuse dans ma boîte aux lettres, et j'ai enfin pu procéder à mes finitions en faisant mon ourlet roulotté...

Voilà donc ce que ça donne :

IMG_2045

IMG_2050

IMG_2055

IMG_2052

IMG_2053

Pour conclure, je dirais que ce petit haut n'est pas tellement adapté à ma morphologie tel qu'il est. Je n'ai pourtant pas beaucoup de poitrine, mais je pense qu'il est vraiment adapté aux filles à la poitrine très menue. Je le retenterais sûrement l'été prochain, mais en faisant quelques modifications : j'augmenterais alors la hauteur de l'empiècement du haut pour qu'il englobe toute la poitrine, et je supprimerais au maximum les fronces sur le devant.

Je ne pense pas beaucoup porter cette version, et j'en suis vraiment déçue car j'avais choisi des tissus de qualité pour le réaliser (c'est là que je comprends tout l'intérêt de faire une toile...). Mais je n'ai pas tout perdu non plus dans cette histoire, puisque j'ai adoré faire cette cousette en duo avec Mathijuna ! J'ai trouvé ça très ludique, et vraiment motivant (entre nous, je me serais aventurée là dedans toute seule, je me serais laissé décourager et j'aurais laissé tomber ce projet depuis longtemps...).

Je vous invite d'ailleurs vivement à aller voir sa réalisation, que je trouve beaucoup plus réussi que la mienne... C'est par ICI !

Mathijuna est sans doute un peu maso, puisque cette couture en duo lui a autant plu qu'à moi, et qu'on a décidé de signer pour une nouvelle édition. Je n'ai pas fini de l'enquiquiner, ça, je peux vous l'assurer ! Et cette fois-ci, c'est sur la robe Opale que nous avons jeté notre dévolu...

**********

Cahier technique :

* Patron du haut Quartz, variante dos-nu, tiré du livre "Grains de couture Hommes & Femmes" d'Ivanne Soufflet (réalisé en 38)

* Passepoil aspect satiné Ivoire Ma Petite Mercerie

* Crépon Grenadine Ma Petite Mercerie

Posté par Ta Thilde à 10:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2014

Bai Jia Bei, le making-off

Je n'avais pas pas envie de trop vous écrasez sous mon bla bla lorsque je vous ai présenté le Bai Jia Bei de Juliette, mais j'ai décidé de quand même vous faire un petit topo sur l'assemblage. On ne sait jamais, si ça peut servir à d'autres mamans qui veulent se lancer dans cette magnifique aventure, j'en serais très heureuse. Voilà donc comment j'ai procédé... Cette méthode n'est sans doute pas la plus simple et la plus rapide, je vous laisserai juger par vous-même...

J'ai d'abord lavé mes coupons avec 5 lingettes anti-transfert. Ça peut paraître anodin, mais cette étape est primordiale, pour ne pas avoir de mauvaise surprise par la suite (tissu qui déteint ou qui rétrécit, par exemple). D'ailleurs, malgré toutes mes précautions, il y a un des tissus (un rose ou un rouge, je n'ai pas réussi à identifier le coupable) qui a dégorgé sur 7 de ses petits copains. J'ai pu en sauver 4, soit parce que la décoloration était très légère, soit parce que le coupon était plus grand que nécessaire, mais malheureusement il y en a 3 qui n'étaient plus utilisables du tout. Heureusement j'avais quelques coupons supplémentaires, j'ai d'ailleurs aussi enlevé de la série les deux doublons que nous avions reçus.

IMG_3183 IMG_3186

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, étape que j'ai "adoré", il a fallu tout repasser. Et puis, après vérification, je me suis aperçue que certains des tissus avaient rétréci, le 20 par 20 n'était donc plus possible, il a fallu réfléchir à une taille idéale. Le choix s'est fait en fonction de la doublure (choisie en 150 de laize), j'ai décidé de faire un patchwork avec des coupons de 16 cm une fois assemblés. Il a donc fallu retailler tous mes coupons en 18 par 18 cm. Cette étape aura été pour moi la plus pénible de toutes, celle où je me suis le plus ennuyée. Je me suis fabriqué un petit gabarit en carton que j'ai reporté sur chacun de mes 135 coupons au crayon papier, et je me suis ensuite amusée à tout redécouper aux ciseaux (le cutter rotatif je ne connais pas moi, mesdames !).

IMG_3259

Heureusement qu'après cette corvée, m'attendait une partie beaucoup plus amusante : disposer les coupons. Ça, c'était vraiment chouette à faire, le Bai Jia Bei devenait enfin concret et ça nous a permis de voir plus ou moins à quoi il allait ressembler. J'ai épinglé tous les coupons sur un drap blanc, et le lendemain, j'ai enfin commencé l'assemblage des coupons. Très franchement, je pensais que cette étape serait la plus longue et la plus pénible, et au final c'est celle que j'ai le plus aimé ! A chaque fois que je prenais un nouveau coupon pour le coudre, je m'amusais à me remémorer son histoire. J'ai vraiment aimé les assembler, les toucher, les contempler. D'un point de vue technique, comme tous mes carrés étaient de dimension strictement identique, je n'avais qu'à les poser bien bord à bord endroit contre endroit et à coudre sur une longueur, en laissant une marge de couture d'un centimètre. J'ai ainsi cousu 15 bandes de 9 coupons en deux siestes de Juliette, c'était vraiment rapide ! J'ai repassé toutes mes coutures en rabattant les marges vers le carré le plus sombre. Puis il a fallu assembler les bandes entre elles. J'ai eu quelques sueurs froides car tous les coupons n'avaient pas la même élasticité, du coup certains coins ne tombaient pas forcément bien en face. Mais en épinglant bien toutes les lignes régulièrement et en jouant un peu avec l'élasticité, tout s'est très bien passé, et il y au final très peu de décalage (et entre nous ça ne se voit pas dans l'ensemble, il faut vraiment mettre son nez bien près pour les retrouver)...

J'avais commandé une doublure et une couche de ouate. Une fois mon patchwork terminé, je me suis retrouvée devant mes trois couches en me demandant comment j'allais pouvoir m'arranger de tout ça ! Je savais que pour faire les choses dans les règles de l'art, il fallait que je quilte tout ça, à la main. Mais voilà, j'ai deux mains gauches, et je ne me sentais pas capable du tout de faire cela. J'avais déjà vu des plaid capitonné sur chacun des coins des coupons, et j'ai voulu tester cette méthode. Mais ma ouate n'était pas assez épaisse et je n'étais pas du tout satisfaite du rendu, je n'obtenais pas le petit côté moelleux et douillet que j'espèrais. J'ai retourné le problème plusieurs jours, ça m'a vraiment obsédé, même la nuit j'y pensais ! Et puis le temps filait et l'échéance de le première bougie se rapprochait dangereusement. Alors j'ai bravé tous les interdits de Marie-Odile (d'ailleurs, ma pauvre, arrêtes de lire ici, ça vaut mieux !) et j'ai décidé de matelasser ma couverture... à la machine. J'ai épinglé très soigneusement mes trois épaisseurs et j'ai décidé de surpiquer toutes mes lignes de couture. Cette étape a été horrible ! Marie-Odile m'avait prévenu que ça froncerait sur le dessous, et elle avait raison, ça a froncé à plusieurs endroits. Et puis entre l'épaisseur de la chose et son poids, j'ai eu un mal fou à guider mes tissus bien droit, du coup je n'ai pas réussi à faire une seule surpiqûre sur la ligne initiale de couture ! Ca a été une vraie bataille entre la couverture, la machine (qui supportait très difficilement les épaisseurs) et moi ! Je n'arrivais pas à surpiquer plus de deux lignes par jours, car supporter le poids et guider la couverture me donnait des crampes terribles ! Bref, j'ai failli craquer plusieurs fois et abandonner, mais ça aurait quand même été trop bête... Je me suis donc accrochée, et même si le résultat sur l'envers n'est pas parfait, ça reste quand même regardable (oh et puis zut, c'est l'envers après tout !). Et puis on dira que mes surpiqûres sont un peu décalée pour ajouter un petit côté déco, si je vous le vends comme ça, vous y croyez ?!

IMG_3420

Après toutes ces étapes, qui m'ont quand même occupée trois bonnes semaines, j'ai eu envie de faire une petite pause, il en était d'ailleurs sorti ma jupe Amy. Et entre temps, il y a eu la fête des mères, et là... mon mari est un fou, il m'a offert une nouvelle machine à coudre !!! Une trop bien qui coud des épaisseurs de malade (bon la prochaine fois, on essaiera quand même d'être raccord niveau planning, hein chéri ?!), et.... qui brode l'alphabet ! Alors, la tentation était trop forte... J'ai décidé de broder les prénoms de toutes les personnes qui ont si gentiment offert un voeu à notre Juliette sur le biais de finition (que j'ai fabriqué moi même). Ça a été long, et c'était même un peu risqué vu le temps qui me restait, mais c'était important pour moi. J'avoue que passé l'euphorie des premiers prénoms ("wahouh, ça fait trop bien !", "Tiens, c'est comme ça qu'elle brode cette lettre ?"), ce travail est vite devenu rébarbatif et pénible. Entre l'enregistrement de la séquence pour chaque prénom, la couture en elle même, les changements de fils... Je me suis vite maudit avec mes idées un peu farfelues ! Mais je dois bien avouer que le résultat est à la hauteur de mes espérances, et que je suis vraiment fière de l'avoir fait.

IMG_3469

Ensuite il a fallu poser le biais... Ah... le biais... On n'est toujours loin d'être copain lui et moi, mais je dois quand même bien avouer que ma nouvelle machine m'a vraiment facilité la vie sur ce coup là ! Elle m'a avalé toutes ces épaisseurs les doigts dans le nez, sans broncher ! Sur l'envers ma ligne de couture n'est pas toujours bien droite, c'est toujours le problème que je rencontre avec le biais... Je pense d'ailleurs acheter un pied spécial pour poser le biais sur les conseils de Stéphanie, car j'en ai marre que mon biais ne soit jamais parfait malgré toute mon application. Et puis j'ai essayé de m'appliquer dans les angles, mais là aussi c'est loin d'être niquel, mais ça reste tout à fait acceptable. Et malgré le fait que ma technique de pose de biais ne soit toujours pas très au point, je dois quand même bien concéder que quand on a les bons outils, ça va quand même beaucoup mieux !

IMG_1921

IMG_1947

On terminera cet article avec cette pose de biais, puisque c'était la dernière étape ! Et j'étais vraiment contente de moi quand j'ai terminé ce travail colossal, mais vraiment génial ! Et comme je vous l'ai déjà dit, ça m'a laissé un petit vide une fois terminé... Je vous dirais presque "vivement le prochain" ;-) !

Posté par Ta Thilde à 09:12 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

Bon plan Peace and Wool

Eh les tricoteuses et crocheteuses, ça vous dit un p'tit bon plan sur de la magnifique laine, et des Kits super faciles à réaliser ?!

C'est chez Peace and Wool que ça se passe, je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises (ici, , , et aussi ici...). 

(clic clic sur l'image pour obtenir ton code promo)

Connaissant mon addiction pour leur marque, vous croyez que je vais réussir à résister ?

Posté par Ta Thilde à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Fin »