L'Impatiente. Voilà un mot qui me caractérise très bien en ce moment. Pressée de tout, avec des idées plein la tête, mais l'impression de n'avoir le temps de rien. C'est valable pour la couture, pour l'aménagement de mon jardin, de ma maison, de ma vie en général... Bref, quand j'ai découvert ce patron (avec trois wagons de retard, comme d'habitude), j'ai sû qu'il était fait pour moi ! Il tombait d'autant mieux que je suis actuellement à la recherche de petits hauts basiques, fluides, faciles à porter pour aller bosser (tiens, cela fait étrangement écho au défi des Basiques de [Viou]... Je crois que ce défi me fait prendre de bonnes habitudes couturesques : coudre ce dont j'ai vraiment besoin !). Et il tombait encore mieux dans le sens où j'avais un coupon de viscose qui m'avait été offert cet hiver, dont je ne savais pas quoi faire. Il faut dire que les couleurs ne m'enthousiasment pas plus que ça, je n'arrivais pas à me projeter dans un projet qui pourrait lui convenir. Mais pour faire une toile portable, je me suis dit qu'il serait parfait.

L'Impatiente se vante d'être un patron rapide à coudre. Pour le coup, une fois le PDf assemblé, je peux vous assurer que c'est vrai ! C'est un projet idéal pour garnir très vite sa penderie de petites tuniques basiques. Les deux Impatientes qui suivent ont été cousues entre jeudi et aujourd'hui, à coup de demie-heure par ci et là, c'est pour dire.

J'ai voulu attaquer par une version à manches longues. Le temps est tellement démoralisant que je me demande en effet si nous pourrons découvrir nos petits bras durablement un de ces jours... J'ai coupé ma blouse en taille M, puisque j'étais pile poil entre le M et le S. Au final, j'ai dû énormément reprendre en largeur (j'ai eu l'impression d'être une vraie baleine au premier essayage, j'ai enlevé pas moins de 8cm sur les côtés). Les épaules sont un peu trop tombantes (problème récurrent avec toutes les marques de patrons pour moi, mais aussi les vêtements du commerce), mais je n'ai pas eu le courage de reprendre ce point là, puisque j'avais surpiqué mes coutures d'assemblages.

IMG_8460

La parementure n'a pas été entoilée, j'avais peur que ça fasse trop "carton". J'ai pas contre surpiqué tout le tour de l'encolure, et fait quelques points à la main au niveau des coutures d'épaules pour bien la maintenir en place.

IMG_8455

IMG_8456

J'ai ourlé le bas de la tunique à l'aide d'un biais rapporté, j'ai trouvé ça plus facile pour conserver le joli arrondi du dos.

IMG_8454

Les bas de manches sont élastiqués, j'aime mieux le rendu.

IMG_8465

Cette blouse a du mal à me convaincre. Il y a certains point que j'aime beaucoup, notamment l'arrondi du dos. Elle est très confortable, ça aussi on ne peut pas lui enlever. Mais les fronces sur le devant me gênent, j'ai vraiment l'impression d'avoir pris 10 kg avec cette tunique. Bon, et puis entre nous, je reste toujours sceptique face au tissu. Il n'y a pas eu de grandes révélations après l'assemblage...

IMG_8524

IMG_8518

IMG_8520

Mais... Je déteste rester sur un sentiment de frustration. Surtout quand je viens d'acheter un patron individuel. Ça m'arrive tellement rarement, que j'aime bien quand mes achats sont rentabilisés. Alors j'ai décidé de faire un nouvel essai. J'ai recoupé le patron en S, enlevé 2 cm aux épaules côté manches, et supprimé 10cm sur le milieu devant, pour avoir moins de largeur à froncer. J'ai coupé la version manches courtes, par manque de tissu, mais aussi pour varier les plaisirs.

Le coton (lui aussi du stock, ce billet aurait fait un parfait post de destockage) m'avait lui aussi été offert, par mon amie Camille. C'était le coupon qu'elle avait choisi pour le Bai Jia Bei de Juliette, et elle m'avait dit de garder le reste du tissu. Le voilà donc enfin transformé, après avoir passé 3 ans à dormir dans mon armoire à tissus.

IMG_8525

IMG_8526

IMG_8528IMG_8529

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a un détail qui m'a sauté aux yeux en cours de réalisation : c'est la transparence du tissu (je sais, j'aurais pu y penser dès le début !!). Je n'ai donc pas coupé de parementure pour le devant, mais fait une sorte de doublure dans un tissu blanc. Cela m'évitera d'avoir à porter un débardeur en dessous. 

IMG_8530

IMG_8532

IMG_8533

Le coton est plus épais et rigide que la viscose, cette version est donc beaucoup plus raide, mes ajustements n'y paraissent pas. J'ai vraiment du mal avec cet effet montgolfière !

Pour conclure, ce patron l'Impatiente me laisse quelque peu sceptique. Je pense que ce patron a du potentiel, et pourrait bien devenir un bon patron de petits hauts basiques en continuant à faire les ajustements pour l'adapter à ma morphologie. Le choix des tissus est primordiale, je suis persuadée que ma deuxième version avec le tissu de la première aurait été top ! J'ai déjà repéré quelques viscoses sympas pour réessayer une nouvelle version. Et j'imagine bien un jeu de plis pour varier un peu des fronces. Vous reverrez donc sûrement ce patron un jour ici... Quand je me serais de nouveau autorisée à commander du tissu !

**********

Cahier technique :

* L'Impatiente de MLM Patrons, version manches longues en M, en manches courtes en S

* Viscose Light flakes Marine sur Ambre Linna Morata

* Biais moutarde et blanc Creavea

* Voile de coton à cercles offert par mon amie Camille