Bonjour à toutes !

La semaine dernière, Chas-Pelote a eu la gentillesse de me taguer. Bon, comme souvent, je vais être mauvaise élève, et ne pas répondre entièrement au tag. Cependant, pour la remercier d'avoir pensé à moi, je vais répondre à ses questions. Alors sans plus attendre, c'est parti :

 

1/ Si tu pouvais avoir un pouvoir magique, lequel choisis tu ?

Celui de rentre tous les gens gentils (on va encore dire que je vis dans le monde des Bisounours !). Supprimer la bêtise de chacun pour qu'on puisse tous mieux vivre ensemble. Quand je vois qu'on n'est souvent même pas capable de bien vivre ensemble dans le quotidien, souvent à cause de fierté mal placée, je finis par me dire que ce n'est pas si étonnant que notre monde soit si cinglé...

 2/ Ta chanson du moment ?

"Le nécessaire" d'Aldebert... Et c'est là qu'on voit que j'ai une fripouille de deux ans et demi !

 3/ Quelle est la création dont tu es la plus fière ?

Juliette, ça fonctionne ?! Sinon, son Bai Jia Bei, ou plus récemment, ma petite robe Nerta que j'aime tant.

4/ Quel est ton animal préféré ?

Je n'en ai pas, je ne saurais comment établir un classement. Après, je me sens plus à l'aise avec des chats qu'avec des chiens par exemple, et quand j'étais petite, je collectionnais tout ce qui avait rapport avec les dauphins (vous avez vu comme j'étais originale !!).

5/ Ce que tu déteste par-dessus tout ?

L'intolérance, ça me met hors de moi. La bêtise... Et avoir froid !

6/ Ton principal défaut ?

Je n'ai pas confiance en moi, et du coup j'ai tendance à me laisser marcher dessus. Mais maintenant que j'en ai pris conscience je vais faire en sorte que ça change.

7/ Le Pays où tu désire vivre ?

La France. Pour avoir un petit peu voyagé, je me rend compte qu'on n'y est pas si mal. Je ne dis pas que tout est parfait, mais nos enfants peuvent y grandir en bonne santé et en sécurité (enfin... je crois). Après, j'aimerais vraiment repartir sur une longue période à Madagascar, ainsi qu'en Russie.

8/ Mon livre de chevet préféré ?

Mon dictionnaire de Russe ! Mais à mon grand regret, je prends de moins en moins le temps de pratiquer cette langue qui m'avait tant fait rêver.

9/ Ton futur projet ?

Projet couture ? Si oui, terminer mes derniers cadeaux et commande de noël à temps (mais c'est carrément mal parti) !!

Projet perso... je n'ai pas vraiment envie de les exposer ici, trop peur que ça me retombe dessus si certains yeux se baladent ici.

 10/ Quelle est ta saison préférée ?

L'été, indiscutablement !

11/ Et pour finir, ta devise du moment ?

Profites des petits bonheurs de la vie !

 

Et puis, je profite de ce message pour vous donner quelques nouvelles suite à mes interrogations quand à l'avenir de ce blog... Vous avez été nombreuses à vous inquiéter pour moi, alors je voulais vous rassurer, et encore une fois vous remercier de votre soutien.

Depuis mi-Octobre, j'ai des soucis de santé. Les premiers examens ont écarté les causes "graves", il n'y a donc pas vraiment lieu de s'inquiéter. Mais je dois apprendre à vivre avec des douleurs dont, pour le moment, on ne trouve pas encore la cause. C'est assez éreintant de souffrir tous les jours, et de ne pas savoir quoi faire pour que ça passe. Alors pour le moment, Ibuprofène, Doliprane et Tramadol sont mes amis ! Des RDV ont été pris avec de nouveaux spécialistes en janvier, espérons qu'ils sauront me soulager...

Ces soucis de santé ont forcément déteint sur ma "vraie vie". J'ai dû être arrêtée quelques temps, avec les conséquences que ça implique sur mon travail. Et puis, quand vous souffrez tous les jours, il y a une certaine fatigue physique qui s'installe. L'impression d'être toujours exténuée même après une bonne nuit de sommeil, la patience qui diminue, le besoin de calme et de silence qui n'est pas vraiment compatible lorsqu'on est maman d'une fripouille pleine d'énergie comme Juliette ! Parce que même si elle reste mon meilleur moteur, je n'ai pas l'impression de le lui rendre comme il le faudrait, je m'en veux tellement de ne plus réussir à être autant à l'écoute qu'il le faudrait. Alors bon, je tiens le coup, hein, mais il y a des jours où je n'ai la force de rien, et d'autres ou ça va à peu près, et où j'ai envie de rattraper tout mon retard des jours moins bons, mais je n'y arrive pas toujours.

Et puis forcément, il y a aussi une certaine fatigue morale. La question qui revient toujours de "est-ce que ça va s'arrêter un jour ?". La lassitude de se réveiller tous les matins en ayant envie de pleurer, parce que, la première chose dont vous vous apercevez, c'est que la douleur est là. L'impression de s'isoler, parce que répondre une fois que "non, ça ne va pas", quand on vous pose la question, ça passe. Mais quand cette réponse est toujours négative après deux mois, ça lasse les gens. D'ailleurs, les gens ne comprennent pas toujours quand vous souffrez d'une maladie qui ne se voit pas. Limite, je me serais cassé une jambe, tout aurait été plus simple. Mais là, je souffre, et ça ne se voit pas. Je dois continuer à sourire, à faire semblant de vivre normalement à l'extérieur, même si dans la tête ça ne va pas. Je ne veux pas que la maladie l'emporte sur ma vie de famille, ce n'est pas parce que je souffre que je veux pour autant totalement arrêter de sortir pour partager des bons moments avec Juliette et mon mari. Mais forcément, quand il y a une journée plus difficile, certaines personnes ne se font pas prier pour te rappeler que tu profites de la vie, alors que tu n'as pas à te plaindre...

Il y a des jours où ça va, d'autres où ça va moins. Des jours où le moral remonte en flèche, d'autres où il faut se battre pour garder les idées claires...

Bref, tout ça pour dire que forcément, je me suis posée la question de la continuité de ce blog. Est-ce que ça vaut vraiment la peine de gaspiller de l'énergie à rédiger mes messages, à prendre le temps de répondre à vos petits mots, à venir visiter les univers des copines ? Ou bien est-il plus raisonnable de garder cette énergie pour moi ?

Très honnêtement, pendant mon break d'octobre, j'ai bien failli laisser tomber cet espace. J'étais submergée par la douleur, par les questions, et je trouvais ça futile de gaspiller mon temps ici. Et puis, lors de la publication du destockage d'octobre, je me suis rendue compte que finalement, ce n'était pas qu'une histoire de rédaction d'articles, mais bien une histoire d'echanges entre copines, et que bavarder autour d'un truc qui nous rassemble, et bien ça fait vachement de bien ! Alors certes, ça reste virtuel (quoi que, si vous passer en Sarthe, promis, je vous invite boire un verre !), mais pas tant que ça en fait, puisqu'avec le temps, on se tisse notre petit réseau. Et quand il y en a une qui ne va pas bien, les autres s'inquiètent. J'ai vraiment halluciné du nombre de messages que j'ai pu recevoir, me demandant si ça allait mieux. Et mon mari a encore plus halluciné que je reçoive des gentilles cartes à la maison ! Alors bon, ce n'est pas si virtuel tout ça. Ça fait parti de notre quotidien, de ce qui nous fait du bien, ça nous permet de parler de notre passion, de s'extasier devant un passepoil kibrille, un ourlet bien géré ou un raccord de tissu qui déchire, sans ennuyer notre entourage !

Et puis bien sur, il y a la couture. Parce que bon, sans couture, il n'y aurait pas vraiment d'intéret à venir ici ! Là, c'est sur, vous seriez moins assidues à me lire raconter ma vie ! Je couds beaucoup moins en ce moment, forcément, j'ai du temps et de l'énergie en moins. Mais coudre reste vraiment mon exutoire rien qu'à moi, c'est fou comme je peux planer quand je couds un truc ! Je sais que sur ce point nombreuses d'entre vous me comprennent. Bref, même si je couds moins, il aurait été hors de question d'arrêter totalement la couture ! Alors, il y a la question de savoir si coudre va de paire avec bloguer ou non. Pour moi, c'est indissociable, c'est con, mais c'est comme ça. Déjà parce que bloguer me permet de garder une trace de ce je couds, j'aime bien revoir les vieilles créations oubliées de temps en temps, et aussi me rendre compte de ma progression. Progression qui n'aurait pas été possible sans ce blog, puisque c'est grâce aux tutos trouvés sur le net, aux défis, ainsi qu'à vos conseils que j'ai appris à coudre et que je me perfectionne avec le temps. Bref, je ne me serais pas vu coudre sans bloguer après.

Tout ça pour dire que ce blog est loin d'être mort ! Je serai sans doute un peu moins assidue avec le temps, parce si jusque là j'ai eu quelques vieilles cousettes qui me restaient à vous présenter, je commence à être à court de stock ! Mais ce n'est pas grave, je continuerai à venir, sans me mettre la pression de date de publication ou autre, je viendrai juste pour le plaisir...

... Juste pour le plaisir de continuer à échanger avec vous <3