Voilà enfin le message qui clôturera la série des cadeaux de noël 2014 (et qui permettra de passer aux cadeaux d'anniversaires !).

Je vous l'ai expliqué dans mon dernier message, la première veste cousue pour le noël de ma mère n'allait pas du tout : trop petite, style qui ne collait pas au sien, déception au niveau des tissus... Bref, l'échec total, qui vous fait monter les larmes aux yeux quand vous vous rendez compte de tout ça... Mais il faut savoir rebondir, alors au lieu de me lamenter sur mon sort, j'ai immédiatement repassé une commande de tissus. Et comme je n'ai pas voulu me planter une seconde fois, j'ai décidé de recommander le joli twill gris qui m'avait servi à coudre mon short Chataigne, tellement j'avais aimé le travailler. J'y ai associé une gabardine stretch unie marine, puisque j'ai décidé de doubler entièrement cette veste au lieu d'utiliser une simple parementure. Pour tout vous dire, j'aurais voulu retrouver le joli coton à hirondelles, mais je n'ai pas réussi à le dénicher dans un métrage suffisant.

Pour le modèle, je suis partie sur un modèle un petit peu plus sophistiqué (et donc beaucoup plus long à coudre !) : la veste Camarine de mon tout nouveau livre chouchou, le livre "Couture pour femmes", d'Etoffe Malicieuse. Lorsque j'ai découvert ce modèle, je l'ai tout de suite imaginé porté par ma maman. J'ai par contre passé deux jours entiers à me demander si je devais mettre les froufrous du modèle ou non. Je ne savais pas si ça lui plairait, et j'avais peur que ça soit pénible à repasser. Alors après avoir retourné la question un millier de fois dans ma tête, j'ai décidé de remplacer ces froufrous par du passepoil (fabriqué à partir du tissu de la doublure).

La réalisation n'a pas été spécialement compliquée, juste un peu longue. J'ai essayé de soigner mes finitions au maximum, j'ai même assemblé à la main la doublure au niveau des manches et du bas de la veste. J'ai recouvert 11 vieux boutons avec les chutes du coton à hirondelles. C'était franchement pénible à faire, mais je trouvais le clin d'oeil avec la première veste rigolo. Après une bonne dizaine de jours de travail, je pouvais dire à ma mère qu'elle pouvait passer essayer sa veste qu'on voit ensemble les éventuelles retouches à faire. Par bonheur, la veste tombait pile poil du premier coup ! Ça a été un vrai soulagement, d'autant qu'elle a vraiment eu l'air de lui plaire !

Je n'ai même pas pensé à lui demander de photos portées, et mes photos sur mannequin ont été faites à la va vite avant que ma mère n'embarque sa veste. Je m'en excuse, et je m'en veux un petit peu de ne pas m'être attardée sur cet aspect, tellement cette réalisation m'a pris du temps. Mais bon, cela vous permettra tout de même de vous rendre compte du modèle :

IMG_5392

IMG_5398

IMG_5397

IMG_5393

IMG_5396

IMG_5395

IMG_5407

Je suis très contente d'avoir pu offrir un cadeau home-made à ma mère, habituée à des vêtements d'un certain standing... Et la connaissant, je suis certaine qu'elle dira avec fierté que c'est sa fille qui lui a cousu sa veste ! Bref, je suis désolée du retard, mais,  maman, je te souhaite un très bon noël <3

 

**********

Cahier technique :

* Veste Camarine, du livre "Couture pour femmes", cousue en 42

* Twill gris et gabardine extensible marine de chez Butinette

* Boutons de mon stock recouverts des restes du coton marine à hirondelles Mickael Miller Ma Petite Mercerie