Je m'étais promis qu'une version automnale du pantalon à pont viendrait garnir ma penderie. Je rêvais d'une version sobre (contrairement à la première !), passe partout, que je puisse porter au travail. Je voulais aussi une version bien chaude, en velours ou en tweed. Mais j'ai eu un mal fou à trouver le tissu parfait. Je ne voulais pas commander de velours sur internet, car je suis souvent déçue de l'épaisseur de ce type de tissus à la réception. Je ne sais pas comment c'était chez vous, mais mes pantalons en velours de quand j'étais petite étaient super chauds et épais, le velours avait vraiment beaucoup de tenu. Et j'ai du mal à retrouver cette qualité, que ce soit en tissu au mètre ou en prêt à porter. Et puis le tweed, je trouvais ça aussi risqué de commander sans toucher au préalable. Il fallait que je trouve un moment pour aller en ville, mais avec les lundi marathons que nous avons avec Juliette, je voyais les semaines passer, et je me résignais en me disant que ce pantalon à pont ne verrait pas le jour pour cette saison.

Et puis il y a deux semaines, un soir où nous étions chez mes beau-parents, ma belle-mère a sorti une valise remplie de tissus hérités de la grand-mère de mon homme. Il y avait, au milieu de toutes ces merveilles, un magnifique coupon de velours beige, un velours comme je le rêvais, super épais, bien chaud, un velours de comme quand j'étais petite. Ma belle-mère m'a donné le coupon (elle a du voir les étoiles dans mes yeux !), je me suis dit que je ne pourrais jamais y caser mon pantalon à pont, mais comme j'avais le projet de coudre une robe en velours pour Juliette, je savais qu'il serait utilisé rapidement. Et puis quand même, avant de couper la robe de Juliette, je n'ai pas pu m'empêcher de vérifier si mon pantalon, par hasard, n'y rentrerait pas... Et bien il y rentrait au centimètre prêt ! Je n'avais pas de quoi rajouter mes marges d'ourlets, mais comme je me rappelais avoir du le raccourcir la première fois, ça ne posait aucun problème. J'ai dit bye bye à la robe de Juliette, et c'est avec une grande joie que je me suis lancée dans la confection de mon pantalon !

J'ai voulu jouer la carte totale récup pour ce pantalon, et n'acheter aucune fourniture complémentaire. J'ai donc fouillé mon armoire jusqu'à dénicher un reste de coupon gris à pois noir de Michael Miller pour réaliser les parementures et le passepoil. J'aurais voulu faire des ourlets rapportés en bas des jambes en utilisant le même tissu, mais je n'en ai pas eu assez, je me suis donc rabattue sur des ourlets traditionnels. J'ai trouvé une série de boutons noirs en métal dans ma boîte magique, parfaits pour s'assortir au passepoil.

La réalisation a été très limpide et plutôt rapide (il m'aura quand même fallu trois montages pour comprendre la logique du pont !). En une petite semaine, c'était bâclé. Je me suis même cousu un petit haut pour aller avec, avec un autre coupon en maille à rayures récupéré lui aussi chez mes beaux-parents. Malheureusement, pour ce haut, ça a été la loose totale, et bien qu'il soit terminé, il ne sera jamais porté ni présenté ici, tellement je déteste le rendu ! Je suis un peu agacée d'y avoir passé du temps pour rien, et surtout d'avoir gaspillé un coupon entier de tissu, mais ce sont les aléas du fait main, parfois le rendu est aux antipodes du modèle convoité...

Bref, voici mon nouveau pantalon, qui lui, me convainc à 100%, et qui, je pense, sera porté, porté, et reporté tellement je suis bien dedans... On commence par les petits détails :

IMG_4898

IMG_4900

Il y a encore les marques de crayon au niveau des pinces, le pantalon n'était pas encore repassé en machine... Je passe vite aux photos portées, car ce modèle est loin d'être photogénique à plat !

IMG_4921

IMG_4923

IMG_4927

IMG_4930

Avez-vous remarqué mon magnifique pull ? Ce pull, j'en suis absolument gaga, c'est ma grand-mère qui me l'a tricoté (elle est hyper douée !). Il est, comme mon nouveau pantalon, doux et super chaud ! Bref, j'aime bien assortir ces deux pièces, ça me fait une tenue qui me fait penser à mes deux mémés <3

**********

Cahier technique :

* Pantalon flare du livre Dressing Chic revisite les années 70,  en 36

* Velours camel retrouvé dans les affaires de la grand-mère de mon homme

* Parementures et passepoil maison réalisé avec le coton Ta Dot Ebony de Michael Miller Ma Petite Mercerie