Lorsqu'on arrive en septembre, les plus organisées se disent qu'il est temps de s'atteler aux cadeaux de noël si elles veulent pouvoir mettre du home made au pied du sapin. Ici, début septembre, je me dis qu'il est temps que j'attaque ma longue série de cadeaux d'anniversaires si je veux offrir un peu de home made ! En effet, presque toute ma famille est du mois d'octobre : mon frère, ma grand-mère maternelle, ma mère, ma soeur, mon homme et mon père !

Bref, pour son anniversaire, ma petite soeur voulait un nouveau sac à main. J'ai voulu m'y attaquer début septembre, pour ne pas stresser à la dernière minute, alors j'ai entrepris de dessiner moi même le patron de ce sac. Cela a été une grosse bêtise, puisqu'à deux semaines près, le deuxième opus de Mavada sortait, et que plusieurs de ses modèles auraient été parfaits pour ma soeur... Des modèles clé en main, sans avoir besoin de se triturer les méninges pour que ça se passe bien.... Cela aurait été beaucoup plus simple, d'autrant que mon sac a finalement été prêt à la toute dernière minute ! Enfin bref, j'avais décidé de me débrouiller comme une grande, et j'en ai payé les frais.

Je savais que ma soeur voulait un sac assez grand, mais pas trop quand même, je suis donc partie des mesures d'un de mes sacs qui avait la contenance idéale. Je voulais un sac carré, avec un bon nombre de poches pour pouvoir compartimenter les affaires. Je voulais ce sac mi-tissu, mi-cuir. Après tout, c'était un sac pour un anniversaire, il ne fallait pas se moquer de la soeurette !

Nous avons choisi le tissu principal ensemble, un très chouette tissu fleuri un peu rétro, que j'ai accordé avec des suédines et cuir unis pour ne pas que ce soit trop lourd. La partie découpage a d'ailleurs été assez longue, j'ai eu un petit peu de mal à choisir qui mettre où ! Mi-septembre mon extérieur et ma doublure étaient tous les deux monté, mais il me manquait une commande de fournitures pour poursuivre (des pieds de sacs et une fermeture séparable). J'ai donc laissé le sac de côté en attendant mes fameuses fournitures... Une semaine est passée, puis deux, puis trois... Le stress est monté, l'agacement aussi... Et le lundi juste avant l'anniversaire de Marion, j'ai enfin reçu mon enveloppe. Sauf que voilà, il y avait bien les pieds de sac dans l'enveloppe, mais pas la fermeture... Et la mercerie de mon village était fermée... Et l'anniversaire de la soeurette était le vendredi... Bref, gros coup de colère, à vouloir tout balancer, à se demander comment j'allais pouvoir finir ce sac, qui, après plusieurs semaines passés de côté, ne me plaisait finalement plus tant que ça.

C'est drôle comme des fois, quand on regarde un projet d'un oeil nouveau, on se met à regretter certains de nos choix... La coupe ne me plaisait plus du tout, et mes choix de tissus me paraissaient tout d'un coup complètement décalés. Ce sac faisait tout pataud, et en même temps bien trop "fille" pour ma soeur. Mais bon, nous étions lundi, il fallait que le cadeau soit près pour le vendredi, mon budget était trop serré pour gaspiller toutes ces fournitures de qualité (parce que là-dessus, au moins, je ne m'était pas plantée !), et pour trouver un autre cadeau de dernière minute. Alors je n'avais pas d'autres choix que de tenter de terminer ce sac. J'y ai donc ajouté mes pieds de sacs, et ai fabriqué deux rabats asymétriques fermés par un scratch terriblement mal posé !). J'ai assemblé mon sac avec sa doublure, et ai fabriqué une bandoulière en plus des deux anses en cuir. Une fois le sac retourné sur l'endroit j'ai détesté le rendu trop rigide dû à mon entoilage. Alors j'ai supprimé tous les entoilages des côté, ne laissant que ceux du fond et d'un des rabats (vous avez déjà essayé de faire ça ?  Si non, essayez voir, c'est une horreur !). Je l'ai retourné à nouveau, et là il faisait trop mou... Bref, allez comprendre mes contradictions ! Ma couture finale à la main a été faite le jeudi soir à 22h00. Et en regardant mon sac ce soir là, je me suis dit que résolument, il ne me plaisait pas du tout, et que je ne pouvais pas offrir ça.

Les tissus sont tous beaux, je ne dis pas que leur agencement est mauvais, mais vraiment, il y a un truc qui cloche. Je trouve que ça ne colle pas avec l'image de ma soeur. Et puis à vouloir faire un sac logeable, j'ai l'impression d'avoir cousu un sac de sport plutôt qu'un sac à mains. Remarquez, elle vient de se mettre à la zumba, ça peut faire un sac de zumba un peu chic... Et cette histoire de fermeture me reste vraiment en travers de la gorge, je déteste mon système D de rabats. Je vous montre ce que ça donne, pour que vous vous rendiez compte :

IMG_4673

IMG_4658

Vous voyez, il est très carré ce sac, et a une allure un petit peu brouillon, il n'a finalement plus assez de tenue... Ceci dit, il y a bien une chose qu'on ne peut pas lui reprocher, c'est son côté pratique avec toutes ses poches :

IMG_4670

Grande poche sur l'avant fermée par un fermoir magnétique.

IMG_4671

Les fermoirs magnétiques sont posés sur des morceaux de cuir, car ceux posés sur mes précédents sacs ont eu tendance à déchirer les tissus sur lesquels il étaient posés :

IMG_4662

IMG_4660

Poches fermées par des pressions résines sur les deux côtés extérieurs :

IMG_4654

Vous pouvez le voir sur cette photo, j'ai voulu faire des pattes pour régler la largeur des côtés. Sauf que quand on décale les pressions résines, ça fait très moche. J'aurais dû laisser les pattes nues et permettre le réglage en faisant un noeud plus ou moins serré (note pour plus tard : réfléchir à deux fois avant de faire des choses irréversibles...)...

Bref, revenons-en à nos poches ! Grande poche zippée à l'intérieur :

IMG_4667IMG_4668

 

 

 

 

 

 

 

Poche sur un des côté, et poche plaquée en cuir "Range tes clés", avec cordon et mousqueton (oui, j'ai un peu craqué là...) :

IMG_4650

IMG_4672

Toutes les affaires sont censées rester dans le sac grâce aux rabats à scratch. En plus de leur aspect peu esthétique, je suis un peu perplexe quand à leur utilité...

IMG_4666

La soeurette peut porter son sac par les anses (faites maison), ou grâce à la bandoulière (réglable par des pressions résines, façon Mavada).

IMG_4659

IMG_4669

IMG_4656IMG_4657

Moyenne

Et puis malgré tout cela, je n'ai même pas eu honte de mettre mon étiquette au dos !

IMG_4652

Bon alors, vous vous demandez sûrement si j'ai osé ou non offrir ce sac... Et bien oui, j'ai osé, parce que de toutes manières, je n'avais pas le choix, puisque pas d'autre cadeau sous la main... Et contre toute attente, la soeurette était hyper contente de son sac, et n'a pas compris les défauts que je lui reprochais... Alors je suis peut être trop exigeante, ou alors ma petite soeur est très conciliante !

Et puis vous vous en doutez, à ce rythme là, je n'ai pas pû faire de home made à tout le monde ! Comme tous les ans, malgré mes bonnes intentions, je n'ai pas fait un dixième de ce que j'avais prévu... L'homme n'a pas eu sa housse d'appareil photo cousue par mes soins (celle du commerce a été bien plus rapide à dénicher...), mon papa n'aura pas eû la chemise que je rêve de lui coudre... Mais ma mère et un petit copain de Juliette ont aussi eu droit à des petites bricoles, je vous montre ça très vite...

**********

Cahier technique :

* Modèle perso : gros bidouillage !

* Suédine à pois Pisello chocolat et bleu, popeline Forest Vintage Flower, coton Ta Dot Apple de Mickael Miller, et coton épais beige  Ma Petite Mercerie

* Cuir caramel, et curry Sweet anything

* Pieds de sac 3Dcraftsupplies

* Fermoir aimanté, boucles de sangle et scratch de mon stock.